[vc_row][vc_column][vc_single_image image=”4111″ img_size=”500 x 300″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width=”2/3″][vc_column_text]

La lune noire : les traumatismes du passé.

La lune noire initie à son propre rythme l’homme aux mystères de sa propre vie et le fait naître à lui-même.

La lune noire est une mémoire.

C’est par elle que nous naissons à la conscience. Elle nous oblige à être dans notre différence. Elle exprime à la fois le désir et l’impossibilité de retrouver l’unité.

Avant de rejoindre cet état de grâce, nous devons vivre les cycles d’expériences purificatrices qui nous permettront de retrouver la divinité en nous.

La lune noire est une force puissante qui nous empêche d’atteindre la plénitude à laquelle nous aspirons tous, tant que nous n’avons pas reçu son initiation.

À ne pas confondre avec Lilith figure mythologique qui incarne une déesse ou faunesse née de la terre et qui se posait sur un pied d’égalité avec Adam.

Elle a manifesté son pouvoir et sa liberté en prononçant l’ineffable d’où la libération qu’elle représente dans l’univers de l’ombre. Il en résulte une attitude vengeresse, par le réveil des forces de l’inconscient qui peuvent se déchaîner et entraîner l’homme à sa perdition.

On pourrait comparer la lune noire à une autre terre, ou plutôt le reflet de la terre. La terre, notre foyer de vie est un nom-monde, un foyer vide un lieu où réside en quelque sorte notre double.

Mais la vraie partie de nous-mêmes est restée dans l’univers, le non manifesté, elle existe sur un autre plan.

L’expérience de l’homme sur cette terre consisterait donc dans une quête perpétuelle à combler le vide laissé et d’aller chercher notre équilibre entre le manifesté et le non manifesté, le visible et l’invisible, le yin et le yang. Rééquilibrer les forces. L’homme pourrait donc échapper à l’attraction terrestre et se libérer.

La lune noire est le miroir de la terre, son reflet est le double de la terre.

Dans un thème astrologique, elle indique un point qui demeure inconscient et qui, par cela même, comporte une énergie fabuleuse, une attirance, des désirs obscurs, l’ambivalence, la fascination et le rejet.

Elle est ressentie comme un manque tant que l’être n’a pas compris ce qu’il doit dépasser ou le deuil qu’il doit effectuer. Ce point du thème a une valeur initiatique. Il peut demeurer le point noir de toute une vie. Dans ce cas, il engendre des souffrances infernales car seule la personne peut dépasser cela.

Le travail d’évolution à accomplir implique de devenir conscient de ce que représente le signe dans lequel elle se trouve. Il convient d’analyser comment cela se manifeste dans la vie personnelle et autour de soi et ce que cela implique dans le comportement.

Dans le thème, c’est donc un lieu d’évolution, une énergie négative à vaincre.

On lui attribue le mythe de la licorne. Cet animal fabuleux, est un cheval blanc avec un rostre sur le museau.

Les chevaux se rattachent aux divinités de la terre, à un univers symboliquement féminin. Le rostre par contre, qui est comme une épée, est phallique, symboliquement masculin. Il peut transpercer et féconder. Il comporte une ambivalence de destruction ou de création.

La fécondité est liée aux prises de conscience, l’animal blanc signale qu’il s’agit de quelque chose à transfigurer.

Les difficultés représentées par la position de la Lune Noire dans le thème se rattachent à des expériences que l’on a vécues. Il s’agit souvent de traumatismes qui ont été subis.

L’être revient avec une culpabilité profonde. La lune noire est pressentie comme une voie dangereuse pour l’âme. On peut être tenté de perpétuer les mêmes erreurs ou au contraire attiré par un combat qui va exactement à l’encontre de ces valeurs-là.

On y trouvera donc des attirances ou des peurs irrationnelles. La lune noire impose des prises de conscience qui lorsqu’elles sont effectuées avec lucidité, procure une libération de l’âme.[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width=”1/3″][/vc_column][/vc_row]